MISSION ESS ET INNOVATION SOCIALE 2015/2020

logo-ESS BIS

Depuis 2013, la Politique de la Ville s’inscrit sur le registre de l’emploi et de l’activité économique, sur le développement de projets d’Economie Sociale et Solidaire et sur l’Innovation Sociale.

 

 La démarche CULTIVONS LA SOLIDARITÉ accompagnée par l’ATELIER LAN BERRI a permis, dans un premier temps d’identifier des potentialités de projet sur le registre de l’ESS sur les quartiers prioritaires pour ensuite sélectionner des thèmes de développement autour de l’agriculture urbaine, les démarches de coopération, de circuits courts (ou circuits de proximité) et sur la consommation s’inscrivant dans le respect des enjeux environnementaux.

Plusieurs acteurs associatifs ont ainsi émergé sur les quartiers prioritaires, suite à cette démarche initiée par le GIP-DSU pour le développement de l’ESS et l’innovation sociale qui a permis de repérer des besoins sociaux non satisfaits.

En termes d’impact, cette démarche participative a eu des effets sur la mise en réseau des acteurs des quartiers prioritaires :

  • L’installation de circuits courts agro-alimentaires (AMAP Breuer, appui à l’AMAP Saint Esprit pour trouver son point de livraison, Otsokop)
  • L’accompagnement à la structuration des associations comme Graine de Liberté ou le Collectif Social Web, au bénéfice des habitants des Quartiers Prioritaires
  • L’élargissement du partenariat aux acteurs institutionnels
  • L’intégration des porteurs de projets de création de la couveuse en les accueillant dans une dynamique collective de projet et de territoire
  • Une réserve de projets à opérationnaliser
  • Des projets nouveaux et innovants proposés dans le cadre du plan d’action du GIP DSU

La démarche a aussi permis déjà  de faire émerger 2 projets structurants qui sont en cours:

la Ferme Urbaine, Pédagogique et Participative

le Pôle numérique avec le projet d’École Franchement Web

Depuis le début de la démarche « cultivons la solidarité », 3 forums de l’économie sociale et solidaire ont été organisés par le GIP-DSU (2013, 2015, 2017), avec une collaboration toujours plus étroite des associations du quartier. Parmi les actions menées par le GIP, ces forums illustrent la dynamique du territoire (200 participants en Novembre 2017)