La géographie prioritaire du Développement Social Urbain à Bayonne

visuel_geographie_prioritaireLa concertation nationale « Quartiers, engageons le changement », conduite entre octobre  2012 et janvier 2013, a préconisé la « remise à plat complète » de la géographie prioritaire au profit des territoires les plus en difficulté.

Parmi les indicateurs les plus à même de décrire les difficultés sociales des territoires, celui de la concentration de population à bas revenus a été retenu comme critère unique car il synthétise à lui seul les différentes formes de difficultés sociales. Il est en effet très fortement lié aux autres indicateurs sociaux que l’on mobilise généralement pour décrire les territoires : part des jeunes, taux de chômage, proportion de logements sociaux…

Sont identifiées comme populations à bas revenus les populations ayant des ressources
inférieures à 60 % du revenu fiscal médian de référence. Au niveau national, ce revenu fiscal médian est de 18 750 euros annuels. Le seuil de bas revenus est de 11 250 euros/an.

La méthodologie d’identification des zones qui concentrent les populations à bas revenus
repose sur le carroyage. Celui-ci a été effectué au niveau national par l’INSEE sur TOUT le territoire métropolitain:  découpage du territoire national en carreaux de 200 mètres par 200 mètres. La cartographie des bas revenus correspond ainsi aux carreaux ou amas de carreaux qui accueillent une majorité de personnes à bas revenus.

Il en résulte 2 quartiers prioritaires sur Bayonne :

  1. Sainte Croix /Gascons / Mounédé
  2. Citadelle/Bedat/Maubec/Sainte Catherine 

C’est désormais sur ces 2 quartiers que le GIP DSU interviendra de 2015 à 2020

geoprio ste croixbedat

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *